- Tout droit jusqu’au bout du monde

Ouvrages personnels


M. Sévotin, veuf et sans le sous, s’en va chercher un secours à la mairie et en revient avec la Déclaration universelle des Droits de l’homme. Dans son quartier du Bout du monde, à quoi peut bien servir une telle déclaration ? A sa manière inattendue, l’homme nous emmène dans un univers emmuré où les relations fortes sont autant de résistances au déni des droits élémentaires. L’amitié entre M. Sévotin et Patricia éclaire le récit, transforme le regard et dissout les préjugés... Et permet aux jeunes comme aux moins jeunes de mesurer ce que signifie ’le droit d’être un homme’.


On peut trouver le livre aux éditions Quart Monde et dans les "bonnes librairies"...

Extrait : le début de "Tout droit jusqu’au bout du monde"...

chapitre 1. Ce matin, je ne sais pas ce qui m’a pris, en me réveillant, je me suis dit : « Mon vieux Sévotin, il faut que tu trouves une solution ». C’est vrai, le jour où j’ai perdu Madame Sévotin, j’ai pensé que pour moi aussi, c’était fini. Après quarante ans de vie commune, quand même, c’est compréhensible. Enfin, ça fait six mois que ça dure, et aujourd’hui, je suis toujours là. En attendant, le chômage ne me verse plus rien, depuis longtemps et, à soixante et un ans, je n’ai encore pas vu la couleur de (...)